Afghanistan : communiqué du maire

Actualités actualités Afghanistan : communiqué du maire

Dernière mise à jour : 2 septembre 2021

Nous avons été choqués par les images venues ces dernières semaines et particulièrement ces derniers jours d’Afghanistan. Comme un mauvais retour en arrière, à l’époque de la première prise de pouvoir par les Talibans, il y a une vingtaine d’années.

Les Talibans qui avancent, ce sont les libertés, notamment des femmes, qui reculent. Hier, libres de vivre, d’apprendre, de travailler, d’échanger, de se cultiver, de se divertir, de croire, elles craignent aujourd’hui de devoir revêtir à nouveau la burka et de perdre toutes les libertés qui leur étaient jusqu’ici légitimement accordées. Un asservissement intolérable qu’elles avaient déjà enduré pendant de nombreuses années. Pour les hommes, le tableau n’est pas plus réjouissant et les massacres ont déjà commencé selon certains journaux internationaux.

Cette situation, à la veille des commémorations de libération, en Ile-de-France, résonne en nous. Si la Résistance devra s’organiser en Afghanistan, avec des forces intérieures qui se structureront et une aide internationale qui devra aider à la coordination et à la logistique, l’heure est aujourd’hui à l’aide humanitaire. Il convient d’évacuer celles et ceux qui ont travaillé avec nos forces militaires et diplomatiques françaises et qui sont menacés d’une mort certaine pour cette action.

Plusieurs avions sont partis de Kaboul pour Abu Dhabi puis la France. L’un d’eux atterrira ce soir avec une centaine de personnes, des ressortissants européens et français, leurs familles, ainsi que des Afghans, hommes, femmes, enfants.

Le Préfet de l’Essonne m’a indiqué, ce matin, que nous devrions accueillir une cinquantaine d’entre eux, dans un hôtel de notre commune, pour les 15 prochains jours. Cependant, ce nombre est incertain pour le moment car certains de ces réfugiés, français notamment, ont déjà un domicile en France pour respecter leur isolement sanitaire. Tous devront être testés négatifs avant d’arriver. Ils seront mis en isolement pour au moins 10 jours (comme l’exige la situation sanitaire).

Évidemment, j’ai demandé à ce que les conditions d’accueil soient les plus humaines possibles pour ces personnes qui ont vécu des horreurs ces dernières semaines. Nous y prendrons toute notre part et je sais pouvoir compter sur la bienveillance de chacun. Par ailleurs, nous veillerons collectivement, avec les services de l’État, les services municipaux, mais aussi les associations spécialisées à ce que leur isolement sanitaire soit respecté et nous nous attacherons à adoucir le plus possible leur quotidien bouleversé. Je sais pouvoir compter sur l’expérience et le professionnalisme de Coallia, qui coordonne l’opération et qui est un partenaire de confiance. Je suis et je resterai en lien constant avec leurs responsables, le temps que durera l’accueil de ces personnes qui seront ensuite réorientées vers le dispositif d’accueil national.

J’ai également sollicité les associations saint-michelloises de solidarité d’intervenir pour fournir des habits mais aussi des jouets pour les enfants qui seront bloqués à l’isolement pour ces prochains jours. La solidarité et la bienveillance sont indispensables en cette période de crise internationale majeure.

Sophie Rigault
Maire de Saint-Michel-sur-Orge