Novembre, moi(s) sans tabac

HABITER – GRANDIR Santé Novembre, moi(s) sans tabac

Un objectif : se mobiliser, ensemble, pour inciter le plus de fumeurs à relever le défi et les accompagner vers l’arrêt.

Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France

78 000 décès chaque année et de très nombreuses pathologies lourdes en découlent. Avec un paquet de cigarette dont le prix flirte avec les 10 euros, c’est aussi devenu un budget. La plupart des fumeurs (60%) souhaitent arrêter. C’est donc l’occasion de se lancer avec le “Moi(s) sans tabac”.

Cette action donc le coup d’envoi est donné le 1er novembre est une adaptation d’une campagne nationale anglaise, le “Stoptober”, qui a pour objectif de créer des conditions favorables à l’arrêt du tabac. Ce dispositif, mis en œuvre depuis 2012, a fait ses preuves outre-Manche avec une augmentation nette du nombre de tentatives d’arrêt associées à l’opération (plus de 50% par rapport aux autres mois de l’année).

Pourquoi un mois ?

Des études ont prouvé qu’au-delà de 28 jours d’abstinence, les signes désagréables du sevrage sont considérablement réduits, ce qui multiplie par 5 la chance de succès de la tentative d’arrêt.

Un dispositif national et de proximité

Le “Moi(s) sans tabac” comportera des actions de communication au travers d’une campagne nationale (Internet, radio et affichage), mais également des actions de proximité afin de maintenir la mobilisation des ex-fumeurs et de leur entourage dans leur tentative d’arrêt.