Le budget primitif 2021

REPRÉSENTER – PARTICIPER Le budget primitif 2021

Comme celui de l’année précédente, le Budget 2021 répond à une ambition affirmée de maintenir la qualité du service public communal, d’améliorer le cadre de vie et de poursuivre un programme d’investissements d’envergure. Cela passe par la maîtrise  de nos dépenses de fonctionnement, une bonne gestion patrimoniale ainsi qu’une recherche systématique et dynamique de subventions.

Voté au conseil municipal du 15 décembre 2020, il s’élève à 36,64 M€ :
• 27 209 583 € pour la section de fonctionnement
• 9 440 587 € pour la section d’investissement

Les dépenses de fonctionnement quasi stables (+0,52%)

La structure du budget, et notamment des dépenses réelles de fonctionnement, offre une vision claire des priorités de l’action municipale :

  • La part consacrée aux actions en faveur de l’éducation est prépondérante
  • Les actions en faveur des familles, des interventions sociales et du logement demeurent un axe fort pour la municipalité
  • Le cadre de vie (espaces publics, environnement et sécurité) est une priorité en développement

Les recettes d’investissement

En 2021, pour financer son ambitieux programme d’investissement, la Ville inscrit un recours à des emprunts à hauteur de 5,9 M€ ce qui est rendu possible par la gestion prudente de la dette, mise en œuvre depuis plusieurs an-nées (voir plus loin). Ces emprunts sont dits “d’équilibre”, ce qui signifie qu’on ne les actionne jamais totalement.
Cependant, la Ville met aussi en œuvre une politique active de recherche de subventions : pour les opérations importantes, elle fait systématiquement appel à la mobilisation de financements complémentaires (CAF, Département, Région notamment) avec l’objectif d’atteindre un taux de cofinancement minimum de 50%.

La gestion de la dette

L’endettement de la Ville se maintient à un niveau particulièrement bas, ce qui lui permet de contracter serei-nement des emprunts nouveaux pour financer ses projets.
En effet, l’encourt moyen des communes de la même strate (20 000 à 50 000 habitants) se situe à environ 1 000 € par habitant alors qu’il n’est que de 475 € par habitant à Saint-Michel.

Les dépenses d’investissement

Les années 2018 à 2020 ont porté les budgets d’investissement les plus importants de ces dernières années. La première année du nouveau mandat municipal ne dérogera pas à cette ambition puisque le budget d’investissement avoisinera les 9,44 M€, dont 84% consacrés aux dépenses d’équipement, c’est-à-dire aux projets directement visibles par les habitants.
En 2021, les investissements répondent à plusieurs objectifs :

  • S’adapter aux grands enjeux environnementaux qui réduisent notre empreinte carbone tout en occasionnant, à terme, une diminution de nos dépenses de fonctionne-ment (économies d’énergie) : cours oasis, travaux sur les bâtiments publics, dématérialisation des procédures
  • Répondre aux besoins de sécurité, notamment dans les écoles
  • Rénover et réhabiliter le patrimoine communal : voirie, piste d’athlétisme, travaux d’accessibilité…

Principaux investissements

Les recettes d’investissement se montent à 9,44 M€. Les principales opérations d’investissement, à hauteur de 7,58 M€, sont établies comme suit :

  • 3,35 M€ pour les écoles et les accueils de loisirs, dont 1,55 M€ pour la seconde phase du Plan Écoles / Loisirs et pour la réhabilitation du groupe scolaire Jules Verne.
  • 1,46 M€ pour les équipements sportifs, dont 1,2 M€ pour les travaux de réfection de la piste d’athlétisme Lucien Simon.
  • 895 700 € pour la rénovation des bâtiments publics, dont 393 000 € pour des travaux d’économie énergétique.
  • 598 500 € pour les espaces publics, dont 100 000 € de fonds de concours auprès de Cœur d’Essonne Agglomération pour la réfection de diverses voiries.
  • 300 000 € pour les études de maîtrise d’œuvre urbaine et de travaux liés à la redynamisation du centre commercial Grand Bois dans le cadre de la poursuite du programme Action Cœur de Ville.
  • 291 000 € d’acquisitions foncières.
  • 250 000 € pour l’Ad’AP (accessibilité programmée).
  • 276 850 € pour la transition numérique de l’administration.
  • 166 900 € pour les acquisitions de matériel.

Télécharger le document complet du Budget primitif 2021 (pdf – 58 Mo)