Tribunes politiques

REPRÉSENTER – PARTICIPER Tribunes politiques

Retrouvez dans cette rubrique, les différentes tribunes publiées par les groupes du Conseil municipal.

Tribunes de décembre 2019

SAINT-MICHEL ENSEMBLE

Les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2020. Durant cette période pré-électorale, les collectivités locales sont soumises à des règles strictes en matière de communication pour respecter l’équité entre tous les candidats, comme le précise l’article L.52-1 du Code électoral. La tribune de la majorité est donc suspendue jusqu’à cette date.

Groupe de la Majorité Municipale
“Saint-Michel Ensemble”


 

ENTENTE DES DÉMOCRATES ET DES RÉPUBLICAINS

texte non parvenu

Marie-Élisabeth Barde et Laurie Bartebin


 

SAINT-MICHEL EN COMMUN, ALTERNATIVE CITOYENNE

La majorité municipale, un peu morose, a voté le 19 décembre le dernier budget de son mandat. Ce budget 2020 nécessitera au printemps le vote d’un budget rectificatif important quelle que soit la majorité en place.
En effet, un certain nombre de recettes demeurent assez évasives, compte-tenu en particulier des incertitudes qui planent sur l’évolution du nombre d’enfants inscrits aux restaurants scolaires et fréquentant les accueils péri et extra scolaires et de l’attente des chiffres exacts de la population pour le calcul de diverses dotations. La pression fiscale reste donc très importante, même si un certain nombre de contribuables voient leur taxe d’habitation baisser. Il est faux de dire que les impôts locaux vont rester stables, car avec le maintien des taux qui ont été abusivement augmentés de 15% en 2016 et la nouvelle revalorisation des valeurs locatives en 2020, la ville va percevoir près de 15 millions d’euros. Au niveau des dépenses de fonctionnement, les charges à caractère général sont en forte hausse et la limitation des dépenses de personnel risque d’affecter plusieurs services en direction de la population. Elle renvoie aussi à beaucoup plus tard la mise en place effective de la police municipale annoncée il y a maintenant un an. Concernant l’investissement, l’équilibre ne peut être atteint qu’avec un nouveau recours à l’emprunt de 6 598 360, 37 € qui s’ajoute aux 5 millions déjà empruntés cet été. Si la plupart des investissements évoqués sont effectivement nécessaires, le saupoudrage d’une multitude de petites opérations a, avant tout, un caractère très électoraliste. Les décisions se prennent sans la moindre consultation des habitants et aucun projet ne prend véritablement en compte l’indispensable bifurcation écologiquepour une ville durable et solidaire.
Pour bien commencer l’année 2020, nous vous invitons à prendre le verre de l’amitié le dimanche 5 janvier à 11h, salle Berlioz et à participer à notre prochain rendez-vous citoyen, le samedi 18 janvier de 10h30 à 12h, salle Berlioz.

Jean-Louis Berland, Françoise Poli, Corinne Bediou, Clément Jehanno, Maurice Boyé
stmichel.encommun@gmail.com


 

GROUPE ÉCOLOGISTES ET CITOYENS CŒUR D’ESSONNE

En ce début d’année, quels autres voeux formuler, pour la planète en général et pour notre territoire coeurdessonnien en particulier, si ce n’est que soient enfin entendus les signaux rouges envoyés par les scientifiques, les ONG et les mobilisations sociales et que cela se traduise ENFIN en actes forts dans les priorités programmatiques et budgétaires à tous les niveaux ?
Si, comme les commentateurs politiques le soulignent, l’écologie a gagné la bataille culturelle, force est de constater que, à de très rares exceptions, nous sommes encore très loin, de la traduction en actes des déclarations d’amour enflammées que font depuis plusieurs mois les dirigeants politiques à la défense du climat et de la biodiversité ! Chantre autoproclamé de la lutte pour sauver le climat, le Président de la République ne prend même pas la peine de se déplacer ou d’envoyer un ministre à la COP25 à Madrid…. Chevalière blanche de l’écologie en Ile-de-France, la présidente de la Région supprime les crédits à l’agriculture bio, finance à grands coups de millions d’€ l’aberrant contournement routier de Melun et un nouveau pont sur la Seine à Athis-Mons (entre autres cadeaux à l’omniprésente voiture) … et abandonne le projet, attendu depuis des décennies, de création d’une voie de transport en commun en site propre sur la RN20…. Le Département utilise les crédits « développement durable » pour donner une subvention à une commune pour la construction
d’un parking… Dans notre ville, le budget primitif voté en décembre, fait l’impasse absolue sur l’urgence climatique et sociale, et la nécessité de prendre à bras le corps la transition écologique. Il est vital de nous centrer sur les biens communs (notre air, nos réseaux d’eau, d’énergie, la nature), de développer une autre société, plus sobre, plus juste et capable de donner des réponses concrètes aux problèmes de fin du monde et de fin du mois. Tout cela n’est pas une douce utopie, de territoires en France, gérés par des équipes municipales écologistes, montrent que c’est possible, que la transition écologique et sociale ne coûtent pas plus cher aux collectivités, bien au contraire, et qu’elle est une source de bonheur plus que de contraintes. Des expériences inspirantes pour les débats que les écologistes porteront aux élections municipales de mars ! Nous souhaitons à tous, à chacun et à la planète le meilleur pour cette nouvelle année qui commence !

Isabelle Catrain et Christian Soubra
https://ecologistescitoyens-cde.blogspot.fr


Archives 2020

Archives 2019