Tribunes politiques

REPRÉSENTER – PARTICIPER Tribunes politiques

Retrouvez dans cette rubrique, les différentes tribunes publiées par les groupes du Conseil municipal.

Tribunes de juillet-août 2020

SAINT-MICHEL ENSEMBLE

Progressivement, depuis le 11 mai, notre pays se déconfine. Ecoles, parcs, bars, restaurants, cinémas et autres lieux peuvent désormais accueillir leurs usagers et reprendre petit à petit un semblant de normalité. Mais un semblant seulement… Car le virus n’a pas totalement disparu. Il nous faut rester prudents.
Au-delà du côté sanitaire, la crise COVID a et gardera un impact social et économique très important sur la vie de chacun. Notre majorité a souhaité s’engager en mettant en place des actions concrètes d’accompagnement. Ainsi, le Conseil Municipal du 10 juin dernier a été l’occasion pour nous de voter un abattement de 20% sur la taxe locale de publicité extérieure pour les entreprises saint-michelloises. Par ce vote, nous avons souhaité démontrer notre soutien aux commerçants.
Au niveau scolaire, les parents ont fait de leur mieux pour assurer « l’école à la maison ». Bien que suivis pédagogiquement par les enseignants, certains enfants ont malheureusement décroché plus tôt que d’autres. Afin de lutter contre cette inégalité, nous avons décidé d’offrir à chaque enfant un cahier de vacances adapté à son niveau et de maintenir, comme chaque année, l’« Opération Cahier de Vacances » pour les accompagner.
Parallèlement, nous avons fait le choix de mettre très prochainement en place une aide financière exceptionnelle aux familles bénéficiaires les plus fragiles grâce à des tickets alimentaires. Cette aide sera proportionnelle au quotient familial et à dépenser exclusivement auprès des commerces de la commune.
Pour terminer, car nous savons que cette crise risque d’empêcher certaines familles de partir en vacances cet été, nous avons décidé de travailler sur une multitudes d’activités qui divertira les petits comme les grands.
A tous et à toutes, nous vous souhaitons un bel été !

Groupe de la Majorité Municipale
“Saint-Michel Ensemble”


 

AVENIR ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE À SAINT-MICHEL EN CŒUR D’ESSONNE

Lors du dernier conseil municipal, nous nous sommes opposés à la proposition d’abattement exceptionnel de 20% de la taxe locale sur la publicité extérieure, c’est-à-dire sur les panneaux publicitaires et les enseignes commerciales. Nous considérons que cette possibilité ouverte par le Gouvernement dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, contrairement à ce qui a été asséné par la droite, bénéficiera peu aux entreprises locales parce que pour l’essentiel la taxe concerne les panneaux publicitaires. Les annonceurs concernés sont de grands groupes de la publicité. Ils affichent la promotion de services ou articles qui ne sont ni produits ni distribués localement et dont l’utilité ne répond pas aux besoins essentiels … Il suffit de regarder les panneaux publicitaires pour s’en convaincre.
Le caractère général et automatique de cet allégement de charges bénéficiera indistinctement aux entreprises qui ont souffert du confinement comme à celles qui ont connu un surcroît d’activité à cette occasion.
Il s’agit clairement là d’un effet d’aubaine pour les régies publicitaires. Nous sommes partisans d’une volonté d’aider prioritairement les entreprises qui sont de véritables acteurs du territoire et de son animation.
Surtout, choisir de soutenir la publicité nous paraît particulièrement en décalage avec les aspirations générées par le confinement et aux impératifs de transition économique. Ce n’est pas par fanatisme écologiste que la Convention Citoyenne pour le Climat a récemment intégré dans ses préconisations l’interdiction de la publicité sur certains produits et services contribuant largement à la dégradation du climat et de la biodiversité. Pour nous, répondre aux besoins ce n’est pas « donner envie de consommer toujours plus », comme le fait la publicité. Nous ne pouvons pas encourager un système dont l’objectif est de faire acheter plus, notamment ce qui est futile ou nocif pour la planète.
Là est l’enjeu de la transition en cours et que notre programme propose de retenir comme principe d’action.
Agir localement implique de s’y employer vraiment et totalement. Le pragmatisme, c’est bannir tout ce qui pousse à la surconsommation.

Christian Piccolo, Isabelle Catrain, Denis Berton, Christine Desmond
https://www.avenirecologiqueetsolidaire.fr/
collectif.smo.2020@gmail.com


 

SAINT-MICHEL EN COMMUN ALTERNATIVE CITOYENNE

Quatre remarques suite au Conseil municipal du 10 juin 2020 :
– Le résultat d’exécution du compte administratif 2019 de la commune est excédentaire : 4 116 091,12 €. Cela confirme, une nouvelle fois, que la forte hausse des taux d’impôts locaux en 2016 n’était pas justifiée.
– Pour le vote du budget supplémentaire 2020, nécessaire suite au vote précipité du budget en décembre dernier, nous nous attendions à des dispositions très concrètes prenant en compte les conséquences des trois mois de crise sanitaire et donnant des perspectives nouvelles. La droite a simplement affecté un crédit de 400 000 € en « dépense imprévues ». Nous avons proposé, en vain, d’engager dès maintenant une bifurcation écologique radicale et un nouveau contrat social pour notamment amortir les chocs de la précarité accrue, du chômage de masse, de l’accompagnement du vieillissement de la population et de la déscolarisation des plus jeunes. Nous restons disponibles pour y travailler.
– Toutes les listes ayant obtenues plus de 5% des suffrages exprimés sont représentées au sein des conseils municipaux. Le mode de scrutin donne une prime importante à la liste arrivée en tête. Ainsi dans notre ville, avec 18,33% des électeurs inscrits, la liste de droite dispose de 26 élu-e-s sur 33. La majorité peut ainsi faire aisément prévaloir ses choix. Nous souhaitons simplement faire entendre la voix et les intérêts des Saint Michellois pour le bien commun. C’est visiblement trop pour la droite locale qui a décidé de nous exclure du Conseil d’administration du Centre communal d’action sociale et du Comité de la Caisse des écoles. Dans ces deux instances importantes, nous demandions 1 représentant pour chacun des deux groupes d’opposition, la droite disposant d’une large majorité avec 5 sièges.
– Nous avons voté contre la majoration importante des indemnités que se sont octroyées le maire, ses 8 adjoints et 16 conseillers municipaux. A leur place, nous nous serions contentés des indemnités de base. Nous exercerons ce mandat bénévolement en lien direct avec tous les habitants, bien au-delà des cadres institutionnels si peu représentatifs.

Jean-Louis Berland, Hafsa Seghiouer, Ludovic Bourjac
stmichel.encommun@gmail.com


Archives 2020

Archives 2019