Test de collecte des biodéchets

Actualités actualités Test de collecte des biodéchets

Dernière mise à jour : 3 novembre 2021

À compter du 29 novembre, les habitants des quartiers Gambetta et du Bois des Roches sont invités à participer à une expérimentation unique sur le territoire : la collecte à la source des déchets alimentaires.

D’ici à 2024, tous les citoyens devront disposer de solutions pratiques de tri à la source de leurs biodéchets (les déchets ménagers, dits de cuisine ou alimentaires). Ces déchets représentent 40% du contenu de leur poubelle. Dans cette perspective, Cœur d’Essonne Agglomération lance une grande expérimentation à laquelle quatre communes sont associées dont la Ville de Saint-Michel, et plus particulièrement les habitants des ensembles collectifs des quartiers Gambetta et du Bois des Roches.

Cette expérimentation durera 6 mois à partir de lundi 29 novembre 2021

À compter de cette date, les foyers concernés seront invités à trier à la source leurs bio-déchets (épluchures, restes et préparations des repas, aliments périmés sans emballage, dosettes de café, thé, coquilles d’œuf, essuie-tout, serviette en papier, etc.) dans des sacs verts prévus à cet effet. Ces sacs, mais aussi le bio-seau à entreposer dans la cuisine, sont fournis par l’agglomération. Ils sont en cours de distribution dans les foyers concernés.

Pour le reste, rien ne change. Les sacs une fois remplis sont à déposer dans le bac habituel réservé aux ordures ménagères, au jour de collecte habituel. Ils seront ensuite séparés du reste de la collecte grâce au trieur optique du prestataire, la SEMARDEL. L’avantage est écologique et économique puisqu’il n’y a ni bac ni tournée de collecte supplémentaires.

Télécharger le courrier aux habitants (pdf)

Télécharger le dépliant explicatif (pdf)

Les bio-déchets, c’est quoi ?

Les bio-déchets correspondent aux déchets organiques issus de ressources naturelles végétales ou animales. Ils sont constitués principalement des déchets de cuisine.

Aujourd’hui, ils ne sont pas triés et finissent incinérés alors qu’il est possible de leur donner une valeur ajoutée non négligeable. Qu’ils soient convertis en électricité, transformés en compost pour nourrir les sols et les cultures ou en biogaz pour chauffer les logements ou faire rouler les véhicules de collecte, les bio-déchets sont une véritable richesse naturelle.

Déjà mise en place par la Ville dans les cantines scolaires, la collecte des restes alimentaires a permis la valorisation et la transformation énergétique de plus de 11, 6 tonnes de biodéchets depuis le début de l’année.

Pour toute information complémentaire : 0 800 293 991 (appel gratuit)